Quik et Roxy Pro France 2017, c’est parti à Hossegor !

Quik et Roxy Pro France 2017, c’est parti à Hossegor !

Les meilleurs surfeurs du monde sont de retour à Hossegor. Comme chaque année, les John john Florence, Sally Fitzgibbons et consorts, vont ramener tous les fans de surf sur le sable landais.

Après un exil de plusieurs années sur les spots voisins des gardians et des culs nus, le Quiksilver Pro France est de retour à la Gravière ! Espérons que les conditions soient aussi bonne qu’en début de semaine, Julian Wilson et Michel Bourez enchainant les tubes face à la structure de la compétition.

Chez les filles, la course au titre est serrée. Nous ne reverrons pas, comme l’année dernière, Tyler Wright fêter son titre. Surtout, elle arrive avec une vilaine blessure au genou qui devrait l’handicaper voire la pousser à déclarer forfait. Sally Fitzgibbons (ndlr: ahhhh Sally …) portera le lycra dorée puisqu’elle occupe la tête du classement devant Courtney Conlogue.
Côté français, Pauline Ado tentera d’oublier sa mauvaise année sur le world tour par un exploit sur ses terres. Un bon parcours permettant à Johanne Defay de revenir dans le top 5.

Autant le dire tout de suite si vous ne suivez pas l’actualité du surf tout au long de l’année, Kelly Slater blessé ne sera pas présent sur le Quik Pro France. Rassurez-vous tous les autres champions sont présents. Mick Fanning est de retour, mais dans quel état après ces derniers jours passés à la fête de la bière à Munich ! Je suis mauvaise langue, il a aussi surfé en rivière.

Pour le titre c’est entre Jordy Smith et John John Florence que ça devrait se jouer. Mathématiquement, de Julian Wilson à Felipe Toledo, les 5 suivants ont encore leur chance mais ça passe forcément par un bon parcours au Quik Pro.

Côté français, la pression sera comme toujours à Hossegor sur les épaules de Jérémy Flores même si l’épreuve ne lui réussit pas vraiment. Comme au classement général, il sera entouré de Michel Bourez et Joan Duru. Marc Lacomare complétant le contingent français grace à une wildcard. Le vainqueur de l’année dernière Keanu Asing héritant de la seconde invitation.

 

Malheureusement, cette année je ne serai pas sur place mais ce n’est pas pour cela que je ne suivrai pas la compétition. Sur SFR Sport 3 (ex MCS Extrême) ou sur le site de la World Surf League, je compte bien en profiter. Twitter et Instagram sont aussi en bonne place des supports à suivre, avec les hashtags #RoxyProFrance et #QuikProFrance.

Les lives ne remplaceront malheureusement pas le plaisir de se lever aux aurores afin de ne pas rater le call, les yeux encore embués de la soirée de la veille … Et oui, en marge de la compétitions les événements ne manquent pas. Expositions, projections de film, séances de dédicaces et bien sur les soirées ! Sur la place des landais, dans les bars d’Hossegor et de Seignosse ou dans les villas louées spécialement par les marques, chaque soir apporte son lot de sorties…

Eurosima, l’association des Entreprises du secteur de la glisse, propose un programme de la surfing week qui se déroule en parallèle du Quiksilver Pro France.

 

crédit photos : Damien Poullenot / World Surf League

Partager sur les réseaux :
Ecrit par Ludo Bonnet

De retour dans le sud de la France, je continue de partager les différentes facettes qui composent le sport : de la pratique à la compétition qu’elle soit amateur ou professionnelle.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez cet article ? Partagez le avec vos amis !